Sorti le 17 Mai 2012 et présenté au festival de Cannes, Voila l’avis de l’équipe sur De rouille et d’os.

Synopsis

Ça commence dans le Nord. Ali se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras. C’est son fils, il le connaît à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa sœur à Antibes. Là-bas, c’est tout de suite mieux, elle les héberge dans le garage de son pavillon, elle s’occupe du petit et il fait beau. A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone. Il est pauvre ; elle est belle et pleine d’assurance. C’est une princesse. Tout les oppose. Stéphanie est dresseuse d’orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu’un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau. Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d’illusions. Il va l’aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre.

 

Voila Mon Avis

Un CHEF D’OEUVRE… Pourquoi ? Pour de nombreuses raisons… Il faut d’abord dire que les films présentés au Festival de Cannes sont rarement plébiscités du grand public… Lorsque l’on découvre les critiques des professionnels, il n’est donc pas étonnant de voir une note de 5/5. Cependant, il est beaucoup plus étonnant de voir que la note est quasiment la même pour le grand public, et c’est le cas pour De Rouille et d’Os.

 

Le réalisateur d’abord : Jacques Audiard. Lire la suite...