Sortie au cinéma du 29 Février que j’attendais impatiemment : Extrêmement fort et incroyablement près.

 

 

Synopsis 

Oskar Schell, 11 ans, est un jeune New-Yorkais à l’imagination débordante. Un an après la mort de son père dans les attentats du World Trade Center, le « jour le plus noir », selon l’adolescent, il découvre une clé dans les affaires du défunt. Déterminé à maintenir un lien avec l’homme qui lui a appris à surmonter ses plus grandes angoisses, il se met en tête de trouver la serrure qui correspond à la mystérieuse clé. Tandis qu’il sillonne la ville pour résoudre l’énigme, il croise toutes sortes d’individus qui, chacun à leur façon, sont des survivants. Chemin faisant, il découvre aussi des liens insoupçonnés avec son père qui lui manque terriblement et avec sa mère qui semble si loin de lui, mais aussi avec le monde déconcertant et périlleux qui l’entoure…

 

Mon avis

C’est certainement un des films le plus dramatique que j’ai vu depuis un moment. Loin de raconter la tragédie du 11 Septembre 2001 que tout le monde connait par coeur, cette histoire s’attache plus au ressenti d’un jeune garçon sur la disparition tragique de son père.

Premier point extrêmement positif à souligner : le jeu d’acteur de l’enfant est tout simplement exceptionnel. Ce n’est pas toujours le cas lorsqu’il s’agit d’un acteur de seulement 14 ans.

 

L’histoire se base uniquement sur cette vision d’enfant. Une famille normale, un enfant solitaire et brillant, et ce « jour le plus noir », la Lire la suite...