Sorti en DVD le Mardi 12 Novembre, Michael Grégorio en ConcertS nous plonge dans l’univers d’un humoriste/chanteur/imitateur de talent qui n’en est pas à son coup d’essai

DVD

Présentation

Michaël débute par le théâtre à l’âge de 14 ans, passionné de musique il s’amuse ensuite à chanter à la manière de ses groupes favoris Radiohead et Nirvana. Il participe en mars 2001 à l’émission de Laurent Boyer Graines de star sur M6, qu’il remporte deux fois.

Depuis, il collectionne les succès sur scène : un premier spectacle J’aurais voulu être un chanteur, la première partie de Céline Dion lors de sa tournée européenne en 2008, puis Michaël Gregorio pirate les chanteurs qui totalise plus de 250 000 spectateurs et pour lequel il reçoit un double DVD d’or… En 2013, son dernier spectacle Michaël Gregorio En concertS fait le plein pendant trois mois au Bataclan, en tournée et dans les festivals.

Globe de cristal du meilleur one man show 2013

Avec En concertS, Michaël Gregorio repousse encore une fois les limites de ses prouesses vocales et continue de réinventer l’imitation, un genre qui contient difficilement toute l’originalité de ce jeune performeur.

Toujours accompagné de ses 4 musiciens et d’un quatuor spécialement venu pour la captation DVD, il nous offre, un véritable voyage à travers le temps où Brel côtoie les Black Eyes Peas, Piaf – David Guetta, Les Bee Gees – Grand Corps Malade… A la vitesse de la lumière, il enchaîne les rap, opéra et jazz, électro et alterne l’humour et l’émotion.


A la fois humoriste, imitateur et chanteur, Michaël Gregorio endosse les trois rôles à la perfection. L’avantage du jeune artiste ? Il va ou personne n’est encore allé. Avec sa voix unique, il parvient sans soucis à nous faire voyager dans un monde musical aussi éclectique que surprenant.

Imitant aussi bien des hommes que des femmes et même des instruments de musique, Michaël Gregorio nous surprend tout au long de son spectacle.


Le DVD, extrêmement bien réalisé par Gérard Pullicino (réalisateur de tous les Taratata depuis 20 ans), est vraiment à mi chemin entre le One-Man Show et un véritable concert. Les temps morts sont inexistants tant l’artiste enchaîne les imitations.

Pour tout vous avouer, voir un spectacle d’imitateur pendant près de 1h40 nous faisait peur. Nous redoutions de nous lasser après les 15 premières minutes. Nous sommes bien obligé de reconnaître que Mickaël Gregorio nous a fait changer d’avis. Félicitations !