L’équipe de VMA était hier soir présente à la soirée d’ouverture du festival PicardieMouv’ un festival qui se déroule dans toute la Picardie et qui commençait hier avec cette très belle affiche.

Placée sous le signe du reggae, ce ne sont pas moins de 4 groupes qui se sont succédé à l’Elispace de Beauvais: Jî Mob, Max Romeo, Patrice et pour terminer Dub Inc.

L’Elispace

L’Elispace de Beauvais est l’une des scènes incontournable de la ville et permet aux plus grands artistes de pouvoir se produire devant environ 4400 spectateurs. C’est un palais omnisport qui accueille de façon régulière l’équipe de volleyball de Beauvais. Elle est devenue hier le temps d’une soirée, un morceau de Jamaïque, tant par rapport aux artistes qui s’y produisaient qu’au public paré des couleurs du reggae: rouge, jaune, vert et noir.

_MG_2274

Jî Mob

Parce que le PicardieMouv’ sert aussi à faire découvrir les talents régionaux, c’est Jî Mob, un groupe originaire d’Amiens qui a lancé les hostilités lors de cette soirée.

Composé de 4 musiciens, ce groupe manie avec brio les genres dont il passe de l’un à l’autre sans aucune difficulté.

_MG_2216

Muni de sa flûte, Jerôme Dru (dit « Jî ») parvient à poser ses notes sur des ambiances tantôt hip hop, tantôt jazzy ou encore soul qu’il accompagne au chant. Le moins que l’on puisse dire est que le résultat surprends mais surtout entraine. Certaines de leurs musiques auraient tout pour se retrouver dans une bande originale d’un film de Quentin Tarantino, et dieu sait que nous sommes fans ici de ce réalisateur et de ses B.O.

Sur un fond sonore à base de guitare et de percussions, la musique de Jî Mob est très rythmée et cette flûte avec laquelle Jérôme Dru joue, ajoute une réelle valeur ajoutée à l’ensemble. Une bien belle mise en bouche que nous a offert Jî Mob ainsi qu’au public Beauvaisien.

Coté actu, leur dernier album Bankrobber est sorti en février 2013

Max Roméo

_MG_2256Inutile de vous présenter Max Roméo si vous êtes amateur de reggae tant il est une figure incontournable du genre.

Pour les autres, et s’il fallait vous présenter cet artiste qu’avec des chiffres, Max Roméo c’est plus de 40ans de carrière et 29 albums sortis. L’artiste, du haut de ses 65 ans tient encore le haut du pavé et n’en a pas finit de régaler les amateurs de reggae hier soir!

Il eût été inconcevable pour le public de ne pas repartir sans avoir entendu les plus gros hits du Jamaïcain que sont « Chase The Devil » (reprise et re-samplée à de maintes fois comme ce fût le cas par Jay-Z), « War Ina Babylon » ou encore « Wet Dream ».

A la mi-concert, deux jeunes artistes qui ne sont autres que les fils de Max Roméo font leur entrée sur scène. Connus sous le nom de Rominal (composé de Romario et Ronaldinho), le duo enflamme l’Elispace qui est aux anges en lui offrant une prestation digne de celle de leur papa qui s’éclipse durant quelques minutes pour laisser le talent des deux s’exprimer au mieux.

Quelques minutes plus tard, Max Roméo est de retour pour former un trio avec ses deux garçons, le mélanges de voix plus juvéniles couplé à celle de la voix bien assise de Max Roméo nous régale complètement.

_MG_2268

1h après le début du concert, le Jamaïcain quitte la scène en laissant un Elispace conquis par la prestation d’un Max Roméo des grands soirs.

Patrice

Très attendu par beaucoup, Patrice fait à son tour son entrée sur scène. Sa musique mélange elle aussi les genres et passe du reggae à la soul et transporte le public d’un continent à un autre. Il qualifie même sa musique d’un genre nouveau: le sweggae, du reggae acoustique swingant!

_MG_2325

Celui qui est né en Allemagne a profité de cette soirée pour nous présenter son dernier album qui fait déjà un carton The Rising of the Son dont le single « Cry cry cry » est en passe de devenir un hit incontournable de cette fin d’année.

Ses influences (parmi lesquelles d’ailleurs Max Roméo) et son style musical varié font que sa musique parle au plus grand nombre, que vous soyez amateur de reggae ou non, sa musique vous emportera et vous fera voyager.

_MG_2373D’une énergie débordante sur scène et toujours avec le sourire, Patrice ne cesse de se mouvoir pour distiller sa musique aux quatre coins de l’Elispace.

Affichant une vraie proximité avec le public Beauvais conquis, l’artiste viendra régulièrement durant le concert taper dans les mains des fans des premiers rangs. Lors de son interprétation de la chanson « Soulstorm », il entre en totale communion avec son public avec qui il va chanter en duo cette chanson, le refrain « there’s a soul, soul, a soulstorm everywhere, it’s a everywhere, everywhere, a soulstorm everywhere » étant repris en choeur par les Beauvaisiens.

Offrant une véritable performance et un très beau concert, nous avons à peine le temps de profiter de ce spectacle qu’il doit déjà laisser la place au groupe suivant: Dub Inc.

 

_MG_2407

 

Dub Inc

Quoi de mieux pour clore cette bien belle soirée que le gros son de Dub Inc. Ce groupe originaire de Saint-Etienne est actif depuis une quinzaine d’années déjà et, à l’instar des précédents groupes qui se sont succédé lors de cette soirée, tirent leur principale inspiration du reggae, genre auquel ils ajoutent des notes punchy et des touches orientales.

A peine le concert a commencé que la foule est déjà survoltée prête à profiter un maximum de ce dernier concert de la soirée. On peut également compter sur Dub Inc. qui a décidé comme à l’accoutumée d’envoyer du lourd ce soir.

_MG_2548

D’entrée de jeu, on en prends plein les yeux et pleins les oreilles avec ce groupe! Si Hakim Meridja et Aurélien Zohou assurent sur le devant de la scène, les autres musiciens, un peu plus reculés assurent et font également le show. Par certains cotés, Hakim nous fait penser à un rappeur, de part sa façon de bouger, de s’habiller mais aussi de chanter. Le groupe saute dans tous les sens et montre une réelle complicité.

_MG_2488 _MG_2474

Comme si tout cela n’était pas nécessaire pour faire bouger l’Elispace, le groupe fait se mouvoir tout le public de la fosse de gauche à droite et électrise l’ambiance d’un Elispace des grands soirs. Il est presque 1h du matin que ce concert fou se termine lui aussi déjà. On ressortira de la salle avec des basses pleins les oreilles et des courbatures assurées pour le lendemain!

Voila Mon Avis

Festival Incournable de la Picardie, le PicardieMouv’ a de quoi séduire tous les amateurs de musique. Cette soirée à l’Elispace de Beauvais était placée sous le signe du reggae, les quelques 4000 spectateurs qui avaient fait le déplacement en ont eu pour leur argent. En plus d’un ticket d’entrée exceptionnellement bas (entre 10 et 15€ soit le prix de chaque concert situé entre 2.5€ et 4€ à peine!), le spectacle était au rendez-vous.

Les différents groupes qui se sont produits n’ont cessé de faire monter l’ambiance, à la fois survoltée et très bon enfant. Offrant chacun une prestation à la hauteur de l’évènement, aucune fausse note n’est à déplorer dans une très belle soirée d’ouverture qui nous aura transporté jusqu’en Jamaïque…